Conférence nationale pour les réfugiés, à Berne

L’actuelle crise des réfugiés sera le thème de la conférence StopPauvreté de cette année. Avec la Conférence nationale pour les réfugiés qui se tiendra le 19 novembre à Berne, des perspectives et possibilités d’actions pour une sortie de la crise actuelle seront discutées. Les conférenciers principaux de cet événement seront Anja Klug (UNHCR) et Mario Gattiker (SEM).

Jamais le nombre de personnes fuyant guerres, conflits et persécutions n’avait été aussi élevé qu’en fin d’année 2015 et ce chiffre n’a depuis pas baissé. C’est pourquoi la conférence StopPauvreté 2016 a décidé de proposer cette année une Conférence nationale pour les réfugiés. Durant la journée du 19 novembre à Berne, Anja Klug (responsable UNHCR Suisse) et Mario Gattiker (Secrétaire d’État aux Migrations, SEM) parleront des défis d’intégration et des moyens de protection des réfugiés. Dix-huit ateliers permettront des débats sur des sujets tels que la paix, la pauvreté, la prévention de fuite, les procédures d’asile ou encore l’intégration.

« La lutte contre les causes de l’exil reste notre priorité numéro un »
« Le plus important dans la politique d’asile est, et reste, la lutte contre les causes engendrant l’exode des populations », expliquait en janvier dans les médias le secrétaire d’État Mario Gattiker, en poursuivant : « Nous voulons éviter que des gens se retrouvent à la rue dans le cas où il viendrait un jour encore plus de demandes d’asile. » Des projets pratiques seront présentés à la conférence dans « Le village des possibilités » : nous montrerons comment l’intégration des réfugiés ici en Suisse peut réussir. Par ailleurs, un « Meet & Greet Lounge » avec des membres d’Eglises issues de la migration, une scène-évènements avec des apports multiculturels et un marché équitable seront aussi présents. Le marché proposera non seulement des produits connus tels que le café issu du commerce équitable et des produits textiles manufacturés par des réfugiés, mais également d’autres produits plus innovants comme du matériel IT, des smartphones et même des préservatifs dont le caoutchouc est issu du marché équitable. Les gagnants des prix StopPauvreté seront aussi annoncés durant la journée.

Notre mode de vie contribue-t-il à la crise ?
« On peut aussi trouver dans mon mode de vie en Suisse des comportements qui vont contribuer à pousser des gens à fuir dans les pays plus au sud du globe », explique Wiebke Suter-Blume, responsable du secteur « développement durable » à StopPauvreté. « Afin de lutter contre cela, je peux par mon style de vie, veiller à ce que mes choix aient au contraire des répercussions positives. »

La lutte contre les causes de l’exil est l’intérêt principal de la campagne StopPauvreté, qui coordonne la conférence. Pour le responsable de la campagne, Peter Seeberger, la conférence cherche à ouvrir de nouvelles perspectives, tout en offrant un programme original : « Nous préparons ensemble avec 15 organisations partenaires une conférence qui implique vos cinq sens. Vous aurez non seulement l’occasion de dialoguer avec les réfugiés mais aussi, de vous laisser fasciner par des saveurs et des parfums étrangers. »

L’inscription à la Conférence nationale pour les réfugiés est ouverte dès maintenant. Plus d’informations, le programme détaillé et la description des ateliers sont disponibles à l’adresse http://www.stoppauvrete.ch/evenements/conference-nationale-2016/#c532.