Les camps chrétiens resteront JS!

Suite aux discussions menées par le SEA-RES, et grâce au soutien précieux des Conseillers nationaux Marianne Streiff et Philipp Hadorn, une solution de compromis se dessine pour les associations chrétiennes qui étaient sous la menace d'une exclusion des programmes "Jeunesse et Sport" dès 2018 (cf. communiqué du 23 mars 2017). C'est avec beaucoup de joie et un grand soulagement que le SEA-RES prend acte de ce compromis, qui ouvre la voie à un dénouement favorable pour les camps chrétiens.

Cette ouverture fait suite à une série de discussions qui ont eu lieu au sein d'une "table ronde", avec le Conseiller fédéral Guy Parmelin et qui a rassemblé, en plus des Conseillers nationaux susmentionnés et d'Andi Bachman-Roth pour le SEA-RES, les représentants de l'OFSPO et de l'OFAS. Il conviendra désormais de voir avec les associations chrétienne concernées comment mettre en oeuvre concrètement ce compromis.

Le Réseau évangélique suisse remercie toutes les personnes qui ont contribué à cette étape importante: les nombreux signataires de la pétition qui a rassemblé plus de 26'000 personnes, les organisations concernées qui se sont mobilisées ensemble ainsi que les personnalités politiques qui ont soutenu nos demandes.

Un rassemblement aura lieu le 1er juillet sur la Place Fédéral afin d'affirmer ensemble que #noussommesJS!

***

Position officielle :

Exclusion de J+S de plusieurs associations de jeunesse à vocation religieuse dont le TAF considère que les activités sont centrées sur la transmission de la foi 

Le dialogue concernant l'exclusion de J+S de plusieurs associations de jeunesse à vocation religieuse dont le TAF considère que les activités sont centrées sur la transmission de la foi s'est poursuivi. Lors d'une table ronde organisée à Berne, des représentants de la Confédération, des organisations de jeunesse et du Parlement fédéral ont esquissé une solution.

Cette solution s'articule pour l'essentiel autour de deux points:

Forme associative pour les organisateurs de camps pour les jeunes 

Les organisations de jeunesse concernées doivent se constituer formellement en associations si elles désirent continuer à participer à J+S. Les objectifs figurant dans leurs statuts doivent permettre d'atteindre ceux de Jeunesse+Sport. Dans le même temps, il doit ressortir de ces statuts que ces associations mettent en œuvre la Charte pour le service chrétien parmi les enfants et les jeunes. La forme associative établit un cadre clair (responsabilités, p. ex. en cas d'accident, pour le versement des subventions, etc.). A compter de 2018, elle constituera, pour ces organisations de jeunesse, une condition de participation à J+S. Dans ce contexte, l'OFSPO n'enverra aucune décision concernant une exclusion. 

Organisation faîtière pour la formation et la formation continue des moniteurs J+S

L'OFSPO confiera, à travers une convention de partenariat, la formation et la formation continue des moniteurs J+S (formation des cadres) à une organisation faîtière qui doit être constituée. Cette organisation faîtière doit s'engager, sur la base de la charte du travail chrétien avec les enfants et les jeunes ainsi que de la charte du sport suisse, à mettre en œuvre les objectifs de J+S. Il incombe aux associations de jeunesse de créer une telle organisation faîtière. Les groupements de jeunes concernés par l'exclusion du programme J+S et constitués en associations pourront s'affilier à cette organisation faîtière. Si une telle organisation devait voir le jour, elle pourrait compter sur le soutien de l'OFSPO en tant que partenaire dans la formation des cadres J+S et recevrait des aides financières en vertu de la LEEJ.

Table ronde et groupe de travail

La table ronde a mené à un consensus. Les deux points évoqués ci-dessus constituent un cadre pertinent pour élaborer une solution ciblée. Un groupe de travail piloté par les associations de jeunesse et soutenu par l'OFAS et l'OFSPO sera chargé de concrétiser cette solution.

De plus amples informations seront publiées concernant la suite des travaux dès que possible.

 

Interlocuteurs pour les questions des médias et des citoyens concernant la table ronde

Associations de jeunesse/Politique:
Andi Bachmann-Roth, préposé à la jeunesse de la SEA,
Marianne Streiff-Feller, Conseillère nationale,
Philipp Hadorn, Conseiller national

OFSPO:
Christoph Lauener, responsable de la communication

OFAS:
Annemarie Berlinger-Staub, co-responsable de la section Questions de l'enfance et de la jeunesse, OFAS

La présente position officielle a été élaborée d'entente avec les représentants des associations de jeunesse à vocation religieuse concernées, de l'OFAS et de l'OFSPO. 

7.6.2017, P. Hadorn et P.-A. Weber