Pas de "Black Friday" le 24.12

Le RES demande aux commerces de rester fermés la veille de Noël

Pour la plupart des gens, le dimanche est un jour qui permet de trouver un peu de calme et de repos au milieu de semaines de travail bien remplies. Le fait que le veille de Noël tombe cette année sur un dimanche pourrait donc représenter une occasion pour beaucoup de passer une journée de festivité au sein du cercle familial. C’est dans cette perspective que le Réseau évangélique suisse (SEA-RES) demande que les magasins restent fermés pendant cette journée.

Pendant l’Avent, les chrétiens se préparent à la fête de Noël. Si le jeûne pratiqué jadis est depuis longtemps abandonné, cette période est néanmoins considérée comme un temps de calme et de recueillement. Or beaucoup la perçoivent au contraire comme une période d’effervescence et de stress. 

Permettre aux familles de fêter Noël ensemble 
Si les commerces décident d’ouvrir les magasins le dimanche 24 décembre, le temps dédié aux festivités, au calme et à la commémoration de Noël s’en verra encore davantage réduit. De plus, les personnes qui devront travailler au cours de cette journée ne seront pas disponibles pour cette fête qui représente souvent un temps fort de la vie de famille. Le fait que la fête de la Nativité débute cette année un dimanche peut aussi être une chance : trop souvent, les employés des commerces manquent le jour de la veille de Noël. Laisser les magasins fermés, c’est donc leur permettre de passer cette journée en famille.

Respecter les traditions et valeurs chrétiennes de la Suisse
Si le RES est conscient du fait que pour beaucoup de commerces, le chiffre d’affaires autour de la période de Noël représente un enjeu majeur, il espère néanmoins que les commerces resteront donc fermé le dimanche 24 décembre, afin de permettre aux familles d’être réunies. Car Noël est en effet une fête traditionnelle significative pour l’ensemble de la population, mais aussi en particulier pour les chrétiens. C’est en effet du 24 décembre au soir au 26 décembre, que les chrétiens dans le monde entier célèbrent la naissance de Jésus-Christ. Ne pas ouvrir les commerces le dimanche 24 décembre est aussi une façon de respecter les employés chrétiens et leurs familles, ainsi que les traditions et valeurs chrétiennes de la Suisse.

Une position partagée avec la FEPS et la CES
Le RES s’associe ainsi à la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) et à la Conférence des Evêques Suisses (CES), qui appellent également à la fermeture des magasins dimanche 24 décembre. Cette position s’inscrit dans le cadre plus large d’une conviction de principe sur le dimanche, considéré comme un jour qui marque une pause dans la vie quotidienne et protège la liberté individuelle, car il met une limite à l’emprise de l’économie. Il crée ainsi un espace dédié à la détente, aux loisirs et à la rencontre. 

Le RES est convaincu de l’importance de préserver un temps de calme et de réflexion sur un plan individuel, familial et communautaire, qui permettent à ceux qui le souhaitent de tourner leur attention vers le Dieu qui donne un sens à leurs vies, leur travail et en qui ils trouvent aussi un vrai repos.

 

Communiqué FEPS: «Celle ou celui qui travaille la veille de Noël manque à sa famille»

Communiqué CES : « Pas de ventes dominicales le Dimanche »

***

RES: Réflexions du RES sur le dimanche comme jour de repos